03 février 2007

Appel a la prise de conscience : "l'appel de Paris"

      Il fait très chaud n'est-ce pas ? C'est vrai que c'est agréable de pouvoir se balader en pull en plein hiver. Même si le fond de l'air est un peu frais, le ciel est bleu (en tous cas sur la Côte d'azur) et le soleil réchauffe nos visages enfarinés. Le mimosa a eu trois semaines d'avance cette année et avec un peu de chance en avril on pourra déjà re sortir les t-shirt... mmm quel bonheur !

     Ce scénario idyllique n'a rien de normal et si on regarde d'un peu plus près rien de très bénéfique non plus. En effet, 2007 est prédit comme l'année la plus chaude jamais enregistrée. Et cette douceur hivernal fait partie de tout un processus de dérèglement de notre climat.

Les spécialistes du climat en rendez-vous à Paris

     Ces observations ont été mises une nouvelle fois en exergue par le GIEC ( groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat ), qui a tenu séance pendant quatre jours à Paris. La rencontre s'est terminée hier et le quatrième rapport du groupe d'experts doit sortir prochainement.
Les conclusions sont alarmantes : d'ici à 2100 la température devrait augmenter de 1,5 à 5,8°C ; nous devrions connaître une nette diminution des jours froids et du gel ; le niveau marin connaîtrait une hausse de trois millimètres par an. Par conséquent l'écosystème s'en verrait fragilisé, les ressources vivantes menacées, nous devrions faire face à des mouvements migratoires de plus en plus importants et à des crise alimentaires. Un peu comme si la situation du continent africain s'étendait à l'échelle planétaire. Ce qui encore plus inquiétant c'est que tout cela, nous le savons. Pourtant de grande puissances comme les Etat-Unis ou en cours de mutations comme la Chine n'ont pas ratifier le protocole de Kyoto. Parce que le plus gros du problème se trouve dans cette abstention de prise de position : le GIEC a annoncé avec certitude (mais ça aussi tout le monde le sait)  que l'activité humaine est globalement responsable de la déterioration du climat. En particulier l'émission de gaz à effet de serre.
    
Un changement de cap international

     Tous les membres présents à la conférence, ont par ailleurs signé le texte de vingt-cinq pages, proposé par le GIEC. C'est à dire plus de cent pays parmi lesquels la Chine, la Russie ou l'Arabie Saoudite. Suite à cela, le président français s'est a nouveau prononcé pour un retour aux sources dans son "appel de Paris". J. Chirac a plaidé pour la création d'une réelle organisation internationale pour l'environnement, sur le modèle de l'ONU et de l'OMS( Organisation mondiale de la santé ). L' ONUE ( Organisation des nations unies pour l'environnement ) "doit être un instrument pour évaluer les dommages et comprendre comment y remédier". Un groupe pionner a d'ors et déjà été constitué afin de promouvoir cette nouvelle institution. Quarante-cinq pays dont l'italien, Allemagne, le Royaume-Uni, la Pologne, le Cambodge, le Sénégal ou l'Algérie, participeront donc au printemps prochain, à la première réunion prévue au Maroc.

* [Inscrivez sur le site its-not-too-late.com et chaque semaine, vous pourrez choisir d'accomplir l'une ou l'autre des "missions" que nous vous proposerons : coller des faux PV sur les 4x4 garés en bas de chez vous, envoyer des films amusants à vos amis ou encore interpeller les candidats à la présidentielle... REJOINGEZ LA REVOLUTION ENERGETIQUE www.its-not-too-late.com]

Posté par tiphaine26 à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Appel a la prise de conscience : "l'appel de Paris"

Nouveau commentaire