11 décembre 2006

Ces miss qui s'imiscent...

A la fin de leur mandat, les miss doivent se reconvertir et pour beaucoup, cela passe par le petit écran.

     Brunes, blondes, tout sourire et bikini bien mis... elles sont là et défilent pour le "plaisir" de nos yeux "conquis". Chaque année les miss reviennent sur TF1 derrière leur éternelle meneuse de revue au grand chapeau. Depuis 1954, ces jeunes demoiselles, mesurant au minimum 1m70 sans talon, se succèdent pour représenter avec grâce, la France. Leur mansuétude réchauffent le coeur ! C'est vrai quoi, un peu de douceur dans ce monde de brutes...

La miss a des chose à dire...

     Là où le bât blesse c'est qu'en plus d'être belles, elles veulent aussi faire carrières. Certaines, comme Miss Alsace 2006, s'imaginent esthéticiennes, coiffeuses, ou  à l'instar d'Elodie Gossoin (Miss France 2001),infirmières. D'autres, en revanche, après avoir connu paillettes et feux de la rampes, persistent et signent. Résultat : le petit écran, entre autre, subit l'invasion des ex-miss ! Sophie Thalmann présentatrice de choc de Téléfoot, Sonia Roland fliquette sur M6 ou Cindy Fabre qui se voit bien rester dans "les médias" *... C'est qu'elles s'y croit les Miss !
Le coup dur c'est LA petite phrase d'Alexandra Rosenfeld (Miss France ET Europe 2006) lors de l'éléction de samedi soir. En substance la jeune princesse du Languedoc, nous annonce son envie de se lancer dans le journalisme. Oui ,oui, rien que ça. Sans remettre en cause la sincérité et la motivation de l'ex-lauréate, se lancer dans le journalisme requiert quand même un préalable. Une formation par exemple.

Journalisme : une vraie formation !

     On ne cesse de nous répéter que l'apprentissage sur le tas n'est plus au goût du jour. Même en passant par le biais d'un IUT (Institut Universitaire Technologique) ou d'une école, la profession de journaliste est bouchée ! Alors que (ex)Miss France tente les concours d'entrée aux formations en question, pourquoi pas ? On ne fait pas non plus dans l'élitisme. Par contre qu'elle rentre dans le milieu sans autre argument que sa petite phrase sur TF1 et sa jolie bouche, il y de quoi être en désaccord avec le principe.
    
Bien sûr, rien est encore fait. Ce ne sont que des mots, et pour juger mieux vaut des actes. On peut, quand même, constater qu'avoir été élue reine de beauté pour un an est plus payant que d'avoir trimer durant trois ans pour avoir sa licence. Reste à se dire que le vrai journaliste n'est pas celui qui papillonne tout en haut de l'affiche...

* voir interview de Cindy Fabre sur le site de TF1

T.R.

Posté par tiphaine26 à 16:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Ces miss qui s'imiscent...

    C'est vrai

    Tout à fait d'accord avec toi. Les étudiants galèrent plusieurs années pour avoir leur diplômes puis trouver un emploi tandis que d'autres survolent les obstacles grâce à une élection ridicule ou un passage éclair à la T.V. Félicitations pour le blog. Il est très bien.

    ... Euh

    Posté par Doudou, 15 décembre 2006 à 18:23 | | Répondre
  • euh...

    alors y'a quand même un ou deux mots de plus de trois syllabes que ma grandmère ne comprendrait pas. Ni même moi d'ailleurs.
    Et rapelez vous de vigiez qui citait paul valéry : de deux mots choisir le moindre", c'est pas gagné

    Posté par colègue à doudou, 20 décembre 2006 à 01:09 | | Répondre
Nouveau commentaire